Comparateur mutuelle senior

Auteur : La rédaction Comparatif Mutuelle     -     Mise à jour : 85 jour(s)

Ce qu’il faut savoir avant de contracter une mutuelle senior et de comparer les offres

Avec l’âge, les rendez-vous chez le médecin deviennent de plus en plus fréquents sans que les consultations soient forcément mieux remboursées. Couvrez vos dépenses de santé en souscrivant une mutuelle senior. Comme les besoins diffèrent d’un assuré à un autre selon la fréquence et les types de soins, il est recommandé de comparer préalablement les offres en ligne.

Des anticorps moins résistants, des organes fragilisés, des analyses médicales plus nombreuses… telles sont les conséquences de la vieillesse, qui accentue les soucis de santé. Se soigner coûtera plus cher au fur et à mesure que l’âge augmente. En signant un contrat de complémentaire santé adapté à votre situation actuelle ou future, vous éviterez de dépenser des frais exorbitants et réaliserez des économies.

Il faut savoir que la mutuelle senior s’ouvre désormais à une catégorie de population plus élargie. Ce guide vous aidera à choisir minutieusement votre couverture en vous attardant sur certains détails comme l’étendue des garanties ou le délai de carence.

Pour quelles raisons et à quel moment souscrire une mutuelle senior ?

Les frais liés aux soins sont automatiquement décuplés au fur et à mesure que vous prenez de l’âge. Sachez que les traitements contre le rhumatisme et les consultations régulières chez le cardiologue pèseront lourd dans votre budget santé. D’autre part, avec la perte progressive de l’ouïe ou de la vue, vous devrez vous procurer des équipements adaptés.

Quand vous partirez à la retraite, il se peut que vos revenus s’amenuisent, ce qui induira une diminution du pouvoir d’achat. De plus, l’employeur ne prendra plus en charge votre assurance santé. Même si les intéressés conservent leur contrat, les cotisations commencent à progresser au cours de la deuxième année. Cette situation concerne particulièrement les requêtes effectuées depuis le 1er juillet 2017.

Comparer votre mutuelle senior
Comparer votre mutuelle senior & payer moins

Il est conseillé de détenir une mutuelle adaptée aux seniors pour ne pas se ruiner. En vous soignant correctement auprès de spécialistes grâce à une meilleure couverture, vous serez épargné par les complications de santé coûteuses à prendre en charge.

Optez pour une mutuelle senior dès qu’elle répond davantage à vos besoins en termes de soins par rapport à une assurance classique. Cette recommandation vaut à partir de 50 ans. Elle s’applique également pour ceux qui résident dans une maison de retraite, même si certaines dépenses de santé sont réglées par l’établissement.

Comment choisir efficacement votre mutuelle senior lors d’une comparaison en ligne ?

Prêtez une attention particulière aux garanties incluses dans le contrat avant de le signer. Dans la mesure où vous portez une prothèse dentaire au quotidien, assurez-vous d’obtenir un remboursement optimal pour cette catégorie de soins. Évitez de souscrire des garanties qui ne vous serviront pas et vérifiez au préalable les conditions d’exclusion.

La période durant laquelle vous débourserez des primes sans profiter des garanties de votre contrat varie en fonction des mutuelles. Au cas où vous contracteriez une complémentaire intégrant un niveau de garanties premium, attendez-vous à ce qu’un délai de carence soit appliqué.


>> CLIQUEZ ICI POUR COMPARER LES MUTUELLES SANTE <<

Par ailleurs, n’oubliez pas de vérifier les plafonds de remboursement et le montant de la franchise. En effet, certaines complémentaires fixent un taux élevé de prise en charge dentaire tout en limitant cette dernière à 500 euros annuels.

N’hésitez pas à vous acquitter de cotisations plus importantes si les remboursements dont vous profiterez pour certains soins sont élevés. Dans tous les cas, pensez à comparer les devis fournis par les différents assureurs sans ou avec l’aide d’un courtier spécialisé, qui négociera les prix pour vous.

Privilégiez les contrats qui n’imposent aucune limite d’âge. Certaines complémentaires refusent les souscripteurs à partir de 65 ans. Si une complémentaire remplit tous les critères que vous avez fixés, ne manquez pas de vérifier la réactivité et la disponibilité de son service client.

Quelles garanties souscrire en tant que senior ?

Assurez-vous d’être couvert pour les frais de santé courants. Les mutuelles senior remboursent les médicaments achetés en pharmacie et les soins de ville. Elles prennent aussi en charge les dépassements d’honoraires liés aux prescriptions des spécialistes.

Consultez également les garanties en matière de soins d’optique et de soins dentaires. Les verres de lunettes et les implants dentaires coûtent particulièrement cher. Certains assureurs fournissent aussi des garanties spécifiques à ceux qui ont besoin de porter des prothèses auditives.

Parmi les principales dépenses de santé retenues par les mutuelles dédiées aux personnes âgées comptent surtout les frais d’hospitalisation. Faites-vous rembourser votre séjour dans une chambre individuelle, les opérations chirurgicales subies et les frais de transport.

Vous souhaitez être davantage protégé contre les aléas de la vie ? Souscrivez une garantie dépendance si vous perdez progressivement en autonomie en raison de la maladie de Parkinson ou d’Alzheimer. Les garanties contre les accidents domestiques peuvent aussi vous intéresser.

Si vous tenez à couvrir vos proches contre les soucis financiers qu’ils pourraient rencontrer après votre disparition, vous serez aussi servi. Maintes institutions de prévoyance commercialisent des assurances décès. La rente qui sera versée au conjoint survivant lui permettra par exemple de financer vos funérailles et de subvenir à ses besoins futurs.

Comment le remboursement de la mutuelle santé fonctionne-t-il ?

Votre mutuelle senior prendra en charge les dépenses non remboursées par l’Assurance Maladie. Concrètement, elle vous restituera la différence entre le montant dont vous vous êtes réellement acquitté et la BR (base de remboursement) de la Sécurité sociale. Il s’agit plus précisément du ticket modérateur.

Vous bénéficierez d’un remboursement plus ou moins important en fonction du niveau de protection que vous avez souscrit. Le plus souvent, il est exprimé en pourcentage (100 %, 150 %, 200 %). À titre d’illustration, pour la consultation d’un généraliste, vous avez payé 30 euros. La BR pour cet acte s’établit à 25 euros. L’Assurance Maladie prendra en charge 70 % de cette somme, soit 17,50 euros.

>> CLIQUEZ ICI POUR COMPARER LES MUTUELLES SANTE <<

Par la suite, votre complémentaire entrera en jeu. Si elle propose un remboursement 150 % BR, la somme qu’elle doit restituer doit normalement s’élever à 37,50 euros. Or, la prise en charge de la Sécurité sociale et celle de la mutuelle ne peuvent pas dépasser le montant de vos dépenses réelles. Dans ce cas, votre assureur se limitera au règlement de la différence, soit 12,50 euros. Une participation forfaitaire restera à votre charge. Elle s’élève à 1 euro.

Dans le cas où votre mutuelle vous aurait remis une carte de tiers pays, le praticien que vous consultez pourra déterminer immédiatement la part remboursée par la Sécurité sociale et celle de votre complémentaire.

Grâce à ce dispositif, vous n’aurez à prévoir aucune avance de frais. Par ailleurs, vous pouvez être sûr de profiter de tarifs avantageux sur les soins connus pour coûter particulièrement cher.

Est-ce possible de conserver le contrat de mutuelle de groupe ?

Vous partez bientôt à la retraite et vous demandez si vous pouvez conserver la mutuelle souscrite par votre employeur ? Sachez qu’il vous est possible de continuer de bénéficier des mêmes garanties que celles auxquelles vous aviez accès lorsque vous étiez salarié. Cette disposition est prévue par la loi Evin. Pour en profiter, vous devez néanmoins adresser une demande à l’assureur dans un délai de 6 mois à compter de la fin de votre contrat de travail.

L’assureur n’est pas en droit de débouter votre requête. Il sera ainsi tenu de vous proposer une couverture avec des garanties strictement identiques à celles du contrat de santé collectif. En revanche, attendez-vous à ce que la somme dont vous devrez vous acquitter augmente de manière considérable. En effet, votre ancien employeur ne versera plus de cotisations. Or, celles-ci s’élèvent au moins à 50 %.

Par ailleurs, l’assureur peut augmenter le prix de votre couverture. Néanmoins, pour les contrats souscrits après le 1er juillet 2017, les hausses sont encadrées :

  • L’assureur est contraint de conserver le même tarif que celui du contrat de groupe la première année.
  • L’année suivante, il peut revoir à la hausse les cotisations à condition de ne pas dépasser un plafond de 25 %.
  • La troisième année, cette limite passe à 50 %.
  • À partir de la quatrième année, votre assureur peut librement appliquer ses tarifs. Dès lors, conserver votre mutuelle de groupe n’est plus pertinent.

Pensez à changer de contrat dès que votre mutuelle d’entreprise n’est plus avantageuse. Avant de choisir une offre, utiliser un comparateur et demander des devis.

Economisez 45% sur votre mutuelle !

Comparer

Ces contenus pourraient également vous intéresser

Economisez 45% sur votre mutuelle santé

Comparer les mutuelles