Remboursement ostéopathe

Auteur : La rédaction Comparatif Mutuelle     -     Mise à jour : 42 jour(s)

Guide pour vous faire rembourser vos frais ostéopathiques

Comme l’ostéopathie compte parmi les médecines douces, les soins y afférents ne sont généralement pas remboursés par la Sécurité sociale. Il faut donc souscrire une complémentaire santé couvrant ce type de thérapie pour prétendre à une prise en charge. Afin de profiter de services de qualité à des tarifs plafonnés, choisissez une mutuelle appartenant à un réseau de soins.

Reconnue par le ministère de la Santé depuis une quinzaine d’années, l’ostéopathie est particulièrement plébiscitée par la population. En effet, 40 % des Français déclarent y avoir déjà recouru, dont 10 % de manière régulière.

Malgré cet engouement, la médecine alternative n’est pas remboursée par la Sécurité sociale, à quelques exceptions près. En revanche, d’autres acteurs du secteur assurantiel proposent des contrats qui couvrent les frais d’ostéopathie. Étant donné que les modalités de remboursement varient selon les mutuelles santé, il est conseillé de consulter un comparateur. De cette manière, vous pouvez être sûr de trouver la formule qui répond à vos besoins.

Les bienfaits des consultations chez l’ostéopathe

Du confort et un certain équilibre. C’est ce que l’ostéopathie apporte à votre corps grâce à une pratique non médicamenteuse. Le praticien use de techniques manuelles indolores pour traiter les troubles fonctionnels de l’organisme et soulager les éventuelles tensions. Contrairement à l’approche du kinésithérapeute, celle de l’ostéopathe est plus globale. Quoi qu’il en soit, ces deux procédés restent complémentaires.

Les interventions consistent tout particulièrement à remettre les articulations en place, à mobiliser les muscles et à débloquer les os. Elles servent également à détendre les nerfs et à améliorer la respiration. En outre, les manipulations ont pour but de rétablir la qualité des différents tissus, ainsi que leur mobilité, afin d’optimiser leur fonctionnement.

Vous souffrez de douleurs dorsales à cause de la mauvaise posture que vous adoptez au quotidien sur votre lieu de travail ? L’ostéopathe vous prodiguera quelques conseils pour y remédier. Il vous aidera également à traiter vos troubles digestifs, à vous débarrasser des maux de tête répétés et à soulager vos douleurs menstruelles.

La consultation prend 45 minutes en moyenne. Elle débute par un entretien qui permettra à l’ostéopathe de connaître vos antécédents médicaux et votre état de santé actuel. N’oubliez pas d’apporter les résultats de vos examens médicaux. Après avoir inspecté votre corps au moyen de palpations, le praticien procédera aux différentes manipulations : étirements, décollement, massage…

Les conditions de remboursement des consultations par la Sécurité sociale

Bien que les prix soient fixés librement, ils doivent être affichés de manière visible dans les cabinets. Comptez entre 45 et 55 euros en moyenne pour une consultation. Dans les grandes agglomérations, les séances avoisinent les 60 euros. Pour enfants, les tarifs sont moins élevés.

Les consultations effectuées par un ostéopathe ne sont remboursées par la Sécurité sociale que lorsque celui-ci exerce en parallèle en tant que médecin généraliste du secteur 1. Dans ce cas précis, la prise en charge s’établit à 70 % du tarif de convention, soit 25 euros.

Certaines catégories de patients bénéficient d’un remboursement optimal de la part de l’Assurance Maladie, et ce, sur plusieurs séances. C’est le cas des femmes enceintes qui présentent une ordonnance délivrée par une sage-femme. Il en est de même pour ceux qui souffrent, depuis plus de six mois, d’une affection de longue durée.

Si vous n’en faites pas partie, étendez votre couverture en souscrivant un contrat de complémentaire santé permettant de rembourser les 30 % restants. Il servira également à restituer les dépassements d’honoraires, devenus une habitude dans la profession.

La prise en charge des séances d’ostéopathie par la mutuelle santé

Les mutuelles santé commercialisent de plus en plus de contrats incluant une garantie « bien-être ». Cette dernière peut inclure les frais d’ostéopathie. Généralement, les remboursements sont effectués suivant un forfait annuel, limitant ou non le nombre de séances. Certains assureurs prennent en charge une partie de chaque intervention, avec un nombre maximal de séances à ne pas dépasser dans l’année. Dans ce dernier cas, il est question de forfait à l’acte.

Pour prétendre à un remboursement, vous devez obtenir une facture de l’ostéopathe et l’envoyer à votre complémentaire santé sur sa plateforme accessible en ligne ou par courrier électronique. Elle sera jointe à la demande de prise en charge. La date de la réalisation de la séance, la signature du praticien et son tampon doivent obligatoirement figurer sur le document. Le numéro d’immatriculation ADELI n’est pas en reste. Le délai de restitution des fonds dépendra de la procédure suivie par votre mutuelle.

Vous avez quelques doutes sur les possibilités de remboursement de vos frais de médecine douce ? Demandez un devis à votre ostéopathe avant de vous rendre à son cabinet. Transmettez ensuite ce document à votre assureur qui formulera une réponse.

Avant de traiter votre dossier, certaines mutuelles s’assureront que le praticien vers lequel vous vous êtes orienté possède un diplôme en ostéopathie. D’autres chercheront aussi son nom sur le Registre des ostéopathes de France (ROF).

Economisez 45% sur votre mutuelle !

Comparer

Ces contenus pourraient également vous intéresser

Economisez 45% sur votre mutuelle santé

Comparer les mutuelles