Remboursement orthoptiste

Auteur : La rédaction Comparatif Mutuelle     -     Mise à jour : 42 jour(s)

Comment profiter d’un meilleur remboursement pour la consultation d’un orthoptiste ?

Vous pouvez remédier aux troubles visuels dont vous souffrez avant de devoir porter des lunettes. Votre ophtalmologue vous délivrera une ordonnance. Ainsi, vous serez remboursé par l’Assurance Maladie sur vos frais orthoptiques. Pour diminuer votre reste à charge, souscrivez une complémentaire santé qui propose un forfait à la hauteur de vos attentes.

Faisant partie intégrante de la vie quotidienne, les appareils numériques, dont les smartphones et les tablettes, affaiblissent progressivement les yeux. Ainsi, plus que jamais, les professionnels de la santé visuelle sont plébiscités par les individus souffrant de troubles de la vision.

Outre l’opticien-lunetier et l’ophtalmologue, l’orthoptiste joue un rôle de taille dans le parcours de soins des patients. Après avoir détecté une défaillance, ce professionnel paramédical vous aide à retrouver vos facultés visuelles en rééduquant vos yeux. Votre médecin traitant vous dirigera vers un spécialiste, dont les séances seront en partie remboursées par la Sécurité sociale. Pour compléter votre couverture, pensez à souscrire un contrat de mutuelle santé.

Pourquoi consulter un orthoptiste ?

Votre vision est brouillée en permanence ? Vous avez constaté une diminution de vos capacités visuelles en lisant ces derniers temps ? Prenez contact avec un orthoptiste pour bénéficier d’une rééducation optique. Parmi les troubles de la vision traités par ce spécialiste figure notamment la diplopie qui donne l’impression de voir en double un objet unique. Il diagnostique également les différents cas de strabisme.

Le professionnel tiendra compte des symptômes des patients qui varient en fonction des pathologies. Certains souffriront de migraines et de vertiges, tandis que d’autres peineront à s’adapter aux fortes lumières. Si vous vous plaignez d’une intense fatigue visuelle, vous serez aussi pris en charge.

Dans le détail, les missions du professionnel portent sur :

  • La prévention des maladies des yeux ;
  • La rééducation permettant de traiter les troubles neurovisuels ;
  • L’analyse de la fonction visuelle des patients via des exercices et des tests ;
  • La réalisation d’examens additionnels qui complètent ceux effectués par l’ophtalmologue.

Vous trouverez un orthoptiste dans un établissement hospitalier, dans un centre de soins ou dans un cabinet tenu par un ophtalmologue. Certains spécialistes exercent aussi en tant que professionnels libéraux.

Comment le bilan orthoptique est-il réalisé ?

Les interventions de l’orthoptiste débutent toujours par un bilan orthoptique (fonctionnel, oculomoteur et sensoriel) prescrit par le médecin de famille ou un ophtalmologue. L’idée consiste à renforcer les diagnostics déjà établis et à informer le patient des causes de ses troubles. L’auxiliaire médical mesurera par exemple votre capacité à lire (en fonction de la distance où vous vous trouvez) ou à différencier les couleurs. II vérifiera également la coordination entre vos membres et vos yeux ainsi que l’alignement de ces derniers.

En se référant aux résultats des examens, le professionnel recommandera un programme de réadaptation visuelle personnalisé. Généralement, une dizaine de séances régulières sont requises. Pour soigner le strabisme, jusqu’à 20 séances peuvent toutefois être nécessaires.

Les interventions qui suivront devront être approuvées par la Sécurité sociale. D’ailleurs, le formulaire complété par votre médecin sera transmis à la caisse d’assurance maladie de votre lieu de résidence. Votre ordonnance devra être jointe au dossier. En l’absence de refus dans un délai de 15 jours, soyez certain d’être remboursé sur vos frais orthoptiques.

La prise en charge reposera sur les tarifs conventionnés. Alors que le bilan vous coûtera 26 euros, tout examen complémentaire sera facturé à 10,66 euros. Quant à la rééducation orthoptique, son prix oscille entre 10,40 euros et 39 euros.

Comment les frais d’orthoptiste sont-ils remboursés par la Sécurité sociale et la mutuelle ?

Les remboursements effectués par l’Assurance Maladie sont conditionnés par le respect du parcours de soins coordonnés, soit la consultation préalable d’un médecin généraliste. Par ailleurs, il faut que le professionnel de santé vous dirige vers un orthoptiste conventionné.

Les séances pratiquées sur ordonnance sont prises en charge à 60 % par rapport au tarif de convention. Ceux qui souffrent d’une affection de longue durée (ALD) peuvent prétendre à un remboursement intégral. Pour ce faire, ils devront adresser une requête préalable auprès de l’Assurance Maladie. En plus du bilan effectué cours de la première consultation, les examens complémentaires et les exercices de rééducation sont couverts.

Quand les interventions de l’orthoptiste se multiplient, les dépenses ont tendance à augmenter, sachant que des dépassements d’honoraires sont souvent facturés. En complétant les sommes restituées par la Sécurité sociale avec celles remises par votre mutuelle santé, vous réaliserez des économies. Si aucun dépassement n’a été pratiqué, il est même possible que le reste à charge devienne nul.

Vous recherchez une complémentaire santé proposant d’intéressantes garanties au meilleur prix ? Consultez un comparateur d’assurances en ligne et choisissez un organisme disposant d’un vaste de réseau en termes de partenariat.

Economisez 45% sur votre mutuelle !

Comparer

Ces contenus pourraient également vous intéresser

Economisez 45% sur votre mutuelle santé

Comparer les mutuelles