Remboursement podologue

Auteur : La rédaction Comparatif Mutuelle     -     Mise à jour : 43 jour(s)

Comment les soins dispensés par le podologue sont-ils remboursés ?

La consultation d’un pédicure-podologue est particulièrement recommandée aux seniors et aux diabétiques. Le professionnel spécialisé dans le traitement des maux liés aux pieds proposera, en fonction du diagnostic, des médicaments et des soins. Certains patients devront porter des semelles orthopédiques. Ces solutions permettent de bénéficier de remboursements de la Sécurité sociale et de la mutuelle santé sous certaines conditions.

Il faut prendre soin des pieds, car ils assurent la mobilité. Soyez attentif aux douleurs que vous ressentez dans cette partie du corps et consultez, dès que possible, un expert pour y remédier. Ce dernier s’assurera aussi que vous retrouverez une meilleure posture.

Le bilan podologique est crucial pour déterminer les traitements à prescrire. Le praticien commencera par vous poser des questions sur la raison de votre visite et sur vos antécédents médicaux. Il consultera les résultats de vos examens d’imagerie médicale. Il analysera également le positionnement de votre pied à même le sol, ainsi que votre démarche. Ce thérapeute travaille en étroite collaboration avec les rhumatologues et les diabétologues.

Pour quels motifs consulter un podologue ?

Contactez un podologue dès qu’une douleur chronique se manifeste dans la plante de vos pieds, au niveau de vos talons ou à l’intérieur de vos chevilles. Il arrive que le problème résulte d’une mauvaise posture adoptée au quotidien.

Le professionnel peut aussi être consulté si vous boitez à cause de l’inégalité de vos membres inférieurs ou en cas de lombalgie. Si vous souffrez d’arthrose due à l’âge ou d’une maladie musculo-tendineuse liée à la pratique d’un sport, vous serez également traité. Les malformations telles que le pied bot, tout comme les déformations du membre inférieur, font aussi partie du champ d’intervention du podologue.

Sollicitez le plus rapidement possible ce spécialiste en cas de simples blessures pour éviter qu’elles entraînent des complications. Ce conseil vaut particulièrement si vous êtes diabétique. Le bilan dressé par le podologue permettra d’évaluer l’état de vos pieds sur une échelle de 0 à 3. Le grade 3, qui est le plus élevé, concerne les cas ayant entraîné des complications sévères aboutissant à une amputation. Le grade 2 est évoqué lorsque la sensibilité du pied est touchée comme dans le cadre d’une déformation. Le grade 1 porte sur les situations inconfortables n’impliquant aucune complication. Quant au grade 0, il correspond aux cas qui n’impactent nullement la sensibilité du pied.

Quels sont les maux traités par les spécialistes des pieds ?

Le podologue soulage les douleurs musculaires et articulaires grâce aux semelles orthopédiques par exemple. Il peut prescrit aussi des chaussures thérapeutiques et d’autres appareillages podologiques permettant de procurer un certain confort aux patients.

Avec l’âge, les orteils sont susceptibles de se déformer et les ongles ont tendance à s’épaissir. Le podologue dispense ainsi des soins de pédicurie. Ces derniers sont particulièrement profitables aux sujets diabétiques qui contractent des affections épidermiques ou des verrues plantaires. Les lésions sont pansées et de la pommade est appliquée sur les parties sensibles. En outre, des soins d’hygiène sont fournis par le professionnel paramédical de manière à préserver l’intégrité des pieds. Les troubles sudoraux et les ongles incarnés sont traités, tandis que les téguments sont exfoliés.

La séance coûte 27 euros chez les podologues du secteur 1 (qui acceptent de se soumettre au tarif de convention). Les praticiens des secteurs 2 et 3, pour leur part, fixent librement leurs honoraires. Vous devez donc vous attendre à des tarifs plus importants si vous les consultez.

Comment obtenir un remboursement des consultations chez le podologue ?

La Sécurité sociale ne rembourse les consultations effectuées chez le podologue et les semelles orthopédiques que si vous avez respecté le parcours de soins coordonnés. Concrètement, vous devez vous présenter chez un pédicure-podologue sur la recommandation de votre médecin traitant.

Comment l’Assurance Maladie rembourse-t-elle les soins ?

La consultation est prise en charge à hauteur de 60 % du tarif conventionné, soit 16,20 euros. Pour les attributaires de l’Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa), les remboursements s’élèvent à 80 %. Enfin, ils atteignent 90 % pour ceux qui sont soumis au régime d’Alsace-Moselle.

Les diabétiques de grade 3 profitent de 6 séances annuelles remboursées intégralement sur la base du tarif de convention. Pour les sujets de grade 2, seulement 4 séances sont entièrement prises en charge.

Comment la mutuelle santé prend-elle en charge les frais de santé ?

Vous envisagez de souscrire une complémentaire santé pour réduire votre reste à charge ? Comparez les différentes offres en ligne en vérifiant les taux et les plafonds de remboursement. Pour prétendre à la restitution des dépassements d’honoraires pratiqués par les podologues, optez pour une couverture proposant un taux de remboursement supérieur à 100 %.

Lorsque vous vous faites suivre par un podologue du secteur 1, vous pouvez vous limiter à une prise en charge à 100 % par rapport au tarif de convention. Ainsi, la mutuelle vous remettra 9,8 euros, la participation forfaitaire vous étant imputable.

Quel est le degré de remboursement des semelles orthopédiques ?

Concernant les semelles orthopédiques, le tarif de convention s’élève à 25,88 euros lorsque la pointure est inférieure à 28. Au-dessus de 37, les orthèses plantaires coûtent 28,86 euros. Entre les deux pointures, le prix s’établit à 28,04 euros.

Dès que les semelles orthopédiques sont prescrites par votre médecin, le remboursement effectué par l’Assurance Maladie s’effectue à hauteur de 65 % du tarif de convention. Avec un niveau de prise en charge à 100 % proposé par une mutuelle santé, vous récupérerez les 35 % restants. Vous devrez tout de même vous acquitter de la participation forfaitaire (1 euro).

Quoi qu’il en soit, il est conseillé de souscrire une offre intégrant un niveau de protection plus élevé (200 %, 300 % ou 350 % du tarif de base). En effet, la base de remboursement de l’Assurance Maladie est souvent inférieure au prix des semelles orthopédiques.

La majorité des complémentaires santé restreignent le nombre d’orthèses plantaires pouvant faire l’objet d’un remboursement tous les ans. N’oubliez pas de vérifier les modalités de prise en charge avant de signer un contrat.

Economisez 45% sur votre mutuelle !

Comparer

Ces contenus pourraient également vous intéresser

Economisez 45% sur votre mutuelle santé

Comparer les mutuelles